20024468
Vidéo

38 TEMOINS, un film de Lucas Belvaux (1h44-Belgique).

Share Button

20024468Une rue du Havre, en pleine nuit. le corps d’une jeune femme gît, ensanglanté, dans le hall d’un immeuble. Au petit matin, l’enquête commence. Coups de sonnettes des policiers. Mais personne n’a rien entendu…

Thriller glaçant et métallique. Lucas Belvaux filme le silence assassin. « Un témoin qui se tait, c’est un salaud. Trente-huit, c’est M. Tout-le-Monde. Je ne poursuivrai pas. » La phrase du  procureur est clinique. Faut-il rompre le silence lorsque que nous sommes témoins d’un crime ? A vous de voir.

Prix du Meilleur scénario au Magritte du cinéma de Bruxelles 2013.

Vous pouvez trouver ce titre à la médiathèque Verlaine

Bande annonce du film

 

Vandale_DVD_Verlaine
Vidéo

VANDAL, un film de Hélier Cisterne (1h18-France).

Share Button

Vandale_DVD_VerlaineChérif, 15 ans, est un adolescent rebelle. En conflit avec sa mère, il est placé chez son oncle dans la région de Strasbourg. Un soir, son cousin Thomas lui fait partager sa passion secrète : l’art du graff.

La fougue de l’adolescence, la quête d’identité par le chemin du street art. Le style et le talent de ce nouveau cinéaste éclatent au détour de chaque plan. Scénario au romantisme noir certain, fulgurance lyrique, révélation d’acteurs stupéfiante (Exceptionnel Zinédine Benchenine). Remarquable travail sur les cadrages, la lumière et les prises de vue. La signature de ce film emporte tout. Vandal est une découverte essentielle.

Prix Louis Delluc 2013.
Coup de cœur DVD de la médiathèque 2014.

 

 

 

 

Continuer la lecture

ob_af6c1a_21006036-20131025171007628[1]

A TOUCH OF SIN, un film de Jia Zhang-Ke (2h10-Chine)

Share Button

A TOUCH OF SIN, un film de Jia Zhang-Ke (2h10-Chine)

C’est un film d’une puissance explosive, âpre et violent. A la construction remarquable. C’est que Jia Zhang-Ke sait filmer les laissés-pour-compte de la nouvelle Chine sauvage et capitaliste. Dahai, un des personnages, en a assez. Assez d’un patron qui ne l’écoute pas. Assez des humiliations. Assez de la corruption d’un système qui creuse toujours un peu plus les inégalités. Alors, il va régler ses comptes façon Tarantino.

Le cinéaste chinois explore avec une intelligence rare la déshumanisation d’un pays en proie à des fractures toujours plus grandes. A touch of sin est sans aucun doute un film majeur.

Prix du Scénario, Festival de Cannes 2013.

Coup de cœur DVD de la médiathèque 2014.

ob_8a8a2b_21014798-20130624124551604[1]
Vidéo

JE NE SUIS PAS MORT, un film de Mehdi Ben Attia (1h40-France).

Share Button
JE NE SUIS PAS MORT, un film de Mehdi Ben Attia (1h40-France).

Yacine, jeune étudiant brillant en sciences politiques, obtient un stage à l’Elysée grâce à son professeur de philosophie, Richard. Mais ce dernier meurt subitement. Pourtant Yacine assure à la famille du défunt qu’il est Richard…

Film d’une étrangeté surprenante. Coup de force fantastique.Mehdi Ben Attia explore les troubles de l’identité, joue sur les ambiguïtés et amène le spectateur à s’interroger sur le rapport au père, l’ascension sociale, l’ambition et les valeurs de la transmission. Ce film est d’une intelligente curiosité.

Grand Prix, Festival Premiers Plans d’Angers 2013.

Coup de coeur de la médiathèque 2014.

10703754_1472168419711597_482967056610917030_n[1]
Vidéo

QU’UN SEUL TIENNE ET LES AUTRES SUIVRONT, un film de Léa Fehner (1h55-France).

Share Button
Photo : QU'UN SEUL TIENNE ET LES AUTRES SUIVRONT, un film de Léa Fehner (1h55-France). </p><br />
<p>Stéphane, Zohra et Laure. Ils n'ont rien en commun et ne se connaissent pas. Pourtant, le destin va les réunir dans la prison de Fleury-Mérogis...</p><br />
<p>Révélation d'un premier film puissant et fiévreux, conjuguée à la force d'un acteur surdoué : Réda Kateb.</p><br />
<p>Prix Michel d'Ornano au Festival international de Deauville 2009.</p><br />
<p>Prix Louis-Delluc du Meilleur premier film 2010.
Stéphane, Zohra et Laure. Ils n’ont rien en commun et ne se connaissent pas. Pourtant, le destin va les réunir dans la prison de Fleury-Mérogis…Révélation d’un premier film puissant et fiévreux, conjuguée à la force d’un acteur surdoué : Réda Kateb.Prix Michel d’Ornano au Festival international de Deauville 2009.

Prix Louis-Delluc du Meilleur premier film 2010.