État

La vie d’un arrageois pour l’Art : René Huyghe

Share Button

Né à Arras le 3 mai 1906 au 11 rue Baudimont d’un père flamand et d’une mère wallonne, René Huyghe est l’un des quelques académiciens que notre ville a l’honneur de compter.

Philosophe de formation, écrivain et historien, mais surtout critique d’art, sa réputation dépasse rapidement nos frontières, particulièrement lorsque, ému par la situation lagunaire de la célèbre cité des Doges, dont l’emprise maritime menace les fondements architecturaux, il est élevé à la présidence de la Commission Internationale pour la Protection de Venise. C’est peut-être la grande œuvre de sa vie, il s’y consacre durant plusieurs décennies.
Ses études accomplies, René Huyghe entre au musée du Louvre à 21 ans, y révélant de brillantes dispositions. D’abord chargé de mission, il devient, en 1937, conservateur en chef des peintures et dessins. Cette même année, il obtient également un poste de professeur à l’école du Louvre. Il n’a alors que 31 ans.

Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, il est chargé de l’évacuation des tableaux du Louvre. Replié dans le Lot, il rejoint la Résistance.

Titulaire de la chaire de psychologie des arts plastiques du collège de France dans les années 50, le professeur s’attache à expliquer sa conception de l’art comme « un monde de révélation de l’indicible directement perçu au travers des images représentatives de nos sensations ». il est élu au fauteuil 5 de l’Académie Française le 2 juin 1960.

Réception de Monsieur René Huyghe à l'occasion de son élection à l'Académie Française, le 20 octobre 1960. Livre d'or de la Ville d'Arras, collection patrimoniales de la Médiathèque de l'Abbaye Saint-Vaast.

Réception de Monsieur René Huyghe à l’occasion de son élection à l’Académie Française, le 20 octobre 1960.
Livre d’or de la Ville d’Arras, collections patrimoniales de la Médiathèque de l’Abbaye Saint-Vaast.

Conférencier reconnu, René Huyghe publie de nombreux ouvrages de référence sur les grands maîtres de la peinture qui le passionnent, comme Watteau, Rubens, Van Gogh, Delacroix, Cézanne, Vermeer ou Gauguin. On salue en René Huyghe un humaniste qui réfléchit aux problèmes de la civilisation et confronte le monde des idées et celui des images, le quotidien et son expression artistique. Ses thèses paraissent dans d’éminents ouvrages comme l’Art et l’Homme, l’Art et l’Âme, le Dialogue avec le visible.

Médiathèque de l'Abbaye Saint-Vaast, B23520.

Médiathèque de l’Abbaye Saint-Vaast, B23520.

 

René Huyghe publie également en 1994 ses mémoires, Une vie pour l’art.

1994 est aussi l’année de la dernière apparition de René Huyghe dans le Nord pour une conférence à l’Université populaire de Lille. Il annonce alors que sa 47e intervention devant cette instance sera la dernière de sa carrière. Mort à Paris le 5 février 1997, cet Arrageois émérite, parent de l’ancien évêque était revenu dans sa ville natale pour une visite officielle au centre Noroit dans les années 70.

État

Adaptations des comics de l’année 2016

Share Button

Deadpool 

Deadpool, de son nom d’origine Wade Wilson est un personnage de fiction créé par Rob Liefeld et Fabian Nicieza. Ce personnage anti-héros doté d’un humour noir est atteint d’un cancer.

Dés 19 ans il devient assassin pour la CIA. Puis il accepte de devenir le cobaye d’un projet d’Arme X au Département K Canadien.
Malheureusement l’expérience échoue.
Il est à nouveau cobaye mais cette fois-ci pour le professeur Killbrew. Seulement après il s’évade du Département K Canadien pour reprendre son activité de mercenaire.

Ce film est réalisé par Tim Miller.
Vous y retrouverez dans le rôle titre ; Ryan Reynolds. Et dans les rôles principaux; Morena Baccarin dans le rôle de Vanessa Carlysle (alias Copycat), Ed Skrein interprétant Ajax, T.J. Miller dans le rôle de Weasel et Gina Carano interprétant Angel Dust.
Les genres du films: super-héros, science-fiction, action, aventure et comédie.

Deadpool sortira le 10 Février 2016.

Bande annonce du film

Captain America Civil War 

Suite aux événements d’Avengers; L’ère d’Ultron, Steve Rogers (alias Captain America) forme une nouvelle équipe qui se compose; du Soldat d’hiver (que Captain America souhaite protéger) , d’Ant-man, de la Sorcière rouge, d’Oeil de Faucon, de l’Agent 13 et du Faucon. Après un incident international, le gouvernement fait adopter le Sokovia Accords (adapté du Superhuman Registration Act dans le comics original) avec l’aide Tony Stark et du général Ross. Alors que la nouvelle équipe de super-héros doit faire face aux répercutions de cette loi un nouvel ennemi se dresse devant eux: Baron Zemo.

Dans ce film vous y trouverez deux clans; celui de Captain America et celui de Tony Stark (alias Iron Man).

Ce film est réalisé par Anthony et Joe Russo.
Dans ce film vous y retrouverez dans les rôles titres; Chris Evans et Robert Downey Jr.
Et dans les rôles principaux; Scarlett Johansson dans le rôle de Natasha Romanoff (alias la Veuve noire), Sébastien Stan interprétant James “Bucky” Bucharan Barnes (alias le Soldat de l’hiver), Daniel Brühl dans le rôle d’Helmut Zemo (alias Baron Zemo) et Don Cheadle interprétant le rôle du lieutenant-colonel James Rupert “Rhodey” Rhodes (alias War Machine).
Les genres du film: super-héros, action, fantastique.

Captain America Civil War sortira le 27 Avril 2016.

Bande annonce du film

Suicide Squad 

Les créateurs de Suicide Squad sont John Ostrander et Keith Giffen.

Un agent du gouvernement américain décide de réunir une équipe de criminels, qui se nomme la Task Force X pour une mission suicidaire : vaincre une insurmontable et énigmatique entité. Mais au fur et à mesure que leur mission évolue, les membres de la Task Force X comprennent qu’ils n’ont pas été pris pour réussir mais pour leur culpabilité. Ce groupe déjanté devra faire un choix inévitable: mourir ensemble ou chacun pour sa peau?

Focus sur le Joker: 
Le Joker a été créé par Bill Finger, Bob Kane et Jerry Robinson.
Beaucoup d’acteurs ont interprété ce rôle: Cesar Romero, Jack Nicholson, Mark Hamill, Heath Ledger, Cameron Moraghan et Jared Leto.

Ce film est réalisé par David Ayer.
Dans ce film on retrouve entre autres : Will Smith dans le rôle de Flyod Lawton (alias Deadshot), Jared Leto dans le rôle du Joker, Margot Robbie dans le rôle d’Harley Quinn et Cara Delevingne dans le rôle de l’Enchantresse.
Les genres du film : aventure et fantastique.

Suicide Squad sortira le 3 Août 2016.

Bande annonce du film

 

X-men: Apocalypse 

Les X-men ont été créés par Stan Lee (le scénariste) et Jack Kirby (le dessinateur).

Apocalypse est le tout premier des mutants. Il était vénéré comme un dieu il y a des millénaires. Il se réveille dans les années 1980 dans un monde ou tout a changé. Apocalypse fait de Magnéto, Psylocke, Tornade et Archangel ses quatre cavaliers, afin de fonder un monde tel qu’il le conçoit et sur lequel il régnerait en maître. Face à lui vont se dresser Raven (alias Mystique) et Professeur Xavier qui dirige une nouvelle équipe de mutants composée de Vif-Argent, Diablo, Jean Grey et Cyclope.

Ce film est réalisé par Bryan Singer.
On y retrouve entre autres comme acteurs principaux; James McAvoy dans le rôle du Professeur Xavier, Jennifer Lawrence interprétant Mystique, Michael Fassbender dans le rôle de Magnéto, Oscar Isaac interprétant Apocalypse, Nicholas Hoult dans le rôle du Fauve, Alexandra Shipp interprétant Tornade.
Les genres du film : super-héros, action, fantastique.

X-men: Apocalypse sortira le 18 Mai 2016.

Bande annonce du film

Batman vs Superman: L’aube de la justice 

Titre original: Batman vs Superman: Dawn of Justice

Batman a été créé par Bob Kane et Bill Finger et Superman lui a été créé par Jerry Siegel et Joe Shuster.

Avant les événements du film Man of Steel nos deux héros étaient amis. Ils étaient tous les deux membres de la Société de justice d’Amérique puis de la Ligue de justice d’Amérique. Batman vs Superman est une suite du film consacré à Superman Man of Steel .

Les acteurs qui ont interprété Superman ont régulièrement changé. Il y a eu : George Reeves (dans une série TV), Christopher Reeve, Brandon Routh et Henry Cavill.
Quant à Batman il y a eu entre autres : Michael Keaton, Christian Bale et Val Kilmer qui ont interprété ce rôle.
Les genres du film : super-héros, action et aventure.

Ce film est réalisé par Zack Snyder.
Dans les deux rôles titres nous avons : Ben Affleck et Henry Cavill. Et dans les rôles principaux vous y retrouverez entre autres ; Amy Adams dans le rôle de Lois Lane, Jesse Eisenberg interprétant Lex Luthor, Laurence Fishburne dans le rôle de Perry White, Diane Lane interprétant Martha Kent, Jeremy Irons dans le rôle d’Alfred, Holly Hunter interprétant la Sénatrice Finch et Gal Gadot dans le rôle de Diana Prince (alias Wonder Woman).

Batman vs Superman sortira le 23 Mars 2016.

Bande annonce du film

Retrouvez ici le tableau pinterest

Sources : Wikipédia et Allociné

Un dossier préparé par notre stagiaire, Salomé du collège Jean Bodel.

Le 1er Janvier 1916 à Arras, d'après Jules Mathon.
État

Le jour de l’An 1916 à Arras, d’après Jules Mathon

Share Button

Fonctionnaire aux Contributions indirectes depuis 1889, Jules Mathon (1867-1945) dirige l’entrepôt des tabacs d’Arras au moment où éclate la Première Guerre mondiale. Il fait alors partie des rares fonctionnaires qui restent dans Arras pendant les quatre ans du siège de la ville. Durant cette période, il va couvrir de grandes feuilles blanches réglées d’une écriture longue et penchée. Son journal qui comprend plus de mille pages est extrêmement détaillé : pour chaque jour, on y trouve la météo, le nombre d’obus tombés, l’heure de leur chute, leur localisation précise en ville, ainsi que le nombre et le nom des victimes… Son crayon se fait souvent accusateur : officiers incapables, soldats ivrognes ou pillards, Jules Mathon laisse paraître son indignation à de nombreuses reprises.

Le 1er Janvier 1916 à Arras, d'après Jules Mathon.

Le 1er Janvier 1916 à Arras, d’après Jules Mathon.

Du 1er Janvier 1916. Un peu de pluie; tempête le soir. Vers 1h soir, 7 obus de 210 dans la direction de St Michel, matin et après-midi, peu de canonnade.

Les Allemands ont un peu tiré dans les alentours d’Arras. Canonnade au nord, assez vive, vers 1h soir.

Un état-major venu d’Achicourt habite les maison Marchand, rue Frédérique Degeorges. Une équipe de soldats remplit de chaux des sacs à terre et s’occupe de l’installation des M. M. les officiers. Des poêles sont installés dans les caves, dans les salons. La fumée noircit les murs. Respect de la propriété privée!

Il paraît que lors d’une attaque, en 7bre 1915, sur Roclincourt, des officiers qui devaient participer à l’assaut sont restés dans leurs abris.

On me dit que l’on fait évacuer Achicourt.

Des soldats ivres traînent dans les rues et entrent pour boire, dans les cabarets. Où sont les officiers ? Ils font la noce ! Où est la discipline ? À l’eau !

Nuit calme.

Le 1er janvier 1916 a ressemblé au premier janvier 1915. Même temps, même canonnade. Que la vie est belle !

Il reçoit la Légion d’Honneur en février 1918 avec la citation suivante : « … En toutes circonstances, si périlleuses fussent-elles, s’est appliqué à rendre service à ses concitoyens… Jouit de l’estime et de la considération générale de tous ses concitoyens ».

Conseiller municipal d’Arras entre les deux guerres, Jules Mathon reste de nouveau à son poste aux heures sombres de la débâcle de 1940 et forme sous l’occupation un groupe de résistance. A son décès en avril 1945, une foule nombreuse lui rend hommage en accompagnant son cortège funèbre.

La Nativité
État

Le Mystère de la Passion

Share Button

Ces cinq miniatures sont extraites du « Mystère de la Passion », un manuscrit du XVe siècle, conservé dans les collections de la Médiathèque d’Arras.

L'Annonce aux bergers

L’Annonce aux bergers

02 la Nativité

La Nativité

03 l'adoration des bergers

L’Adoration des bergers

04 les rois mages suivent l'étoile

Les Rois Mages suivent l’étoile

05 l'adoration des rois mages

L’Adoration des Rois Mages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage de près de mille pages contient deux pièces de théâtre en vers appartenant au genre littéraire des « Mystères ». « La Passion » et « La Vengeance de Notre Seigneur » retracent la vie et le martyre du Christ, et sont longues respectivement de 25000 et 14000 vers. Elles sont l’oeuvre d’Eustache Mercadé (mort vers 1440). La copie possédée par la Médiathèque d’Arras, date des années 1460-1470, et comporte 350 illustrations exécutées à la plume et au pinceau par quatre ou cinq artistes différents.

Auguste Coty (1887-1950)
État

Auguste Coty photographie Arras pendant l’hiver 1914-1915

Share Button

Originaire du Havre, Auguste Coty (1887-1950) rejoint le 136e régiment d’infanterie de Saint-Lô, à la déclaration de guerre en août 1914.

[L'auteur, Auguste Coty]

Auguste Coty (1887-1950)

C’est en qualité de médecin qu’il participe avec ses camarades normands à la défense de Blangy et du faubourg Saint-Sauveur d’Arras durant l’automne et l’hiver 1914-1915. Le régiment est ensuite engagé à Roclincourt au cours de l’offensive d’Artois de mai 1915.
Grâce à lui et à son appareil photo, nous possédons un témoignage visuel exceptionnel sur le quotidien des poilus au moment où le front se fige aux portes d’Arras.

 

 

A la porte du même P.S. brancard roulant à une roue inventé et crée par nos brancardiers. De g. à d. Tillaux, Turquatel, Lucas.

« A la porte du même P.S. brancard roulant à une roue inventé et crée par nos brancardiers.
De g. à d. Tillaux, Turquatel, Lucas.« 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ses clichés pris souvent en première ligne, ce qui reste rare durant toute la Première Guerre mondiale, sont empreints d’une grande authenticité. Ils nous montrent les soldats mais aussi la ville d’Arras et ses faubourgs, au début d’un siège qui va durer quatre ans.

La Place de la Gare d'Arras à la fin de l'année 1914, album photographique d'Auguste Coty, planche 40.

La Place de la Gare d’Arras à la fin de l’année 1914, album photographique d’Auguste Coty, planche 40.

Auguste Coty sert comme médecin aide-major au 136e puis au 88e Régiment d’Infanterie, d’août 1914 à juillet 1919.
Croix de Guerre, titulaire de trois citations, deux fois blessé, il est fait chevalier de la Légion d’Honneur en 1923 avant de devenir Officier du même ordre en 1947, en raison de son dévouement comme médecin-chef de la Défense Passive de la ville du Havre entre 1940 et 1944.

Jeanne Gaston à sa porte, au numéro 14 de la Grand'Place d'Arras.
État

Jeanne René, la Madelon d’Arras.

Share Button

Lorsqu’en Août 1914, un certain Sioul, artiste de seconde catégorie, est mobilisé au 17e régiment d’artillerie, cantonné à Fontenay-sous-Bois. Il emporte dans son paquetage la partition de Quand Madelon que Charles Joseph Pasquier Bach avait créée sur la scène de l’Eldorado au début de la même année. Les camarades apprennent la chanson avec Sioul, puis la répandent dans d’autres régiments, d’autres casernements, les gares, les hôpitaux, etc. Après l’armée française, ce sont les civils qui finissent par connaître la chanson grâce aux poilus.

Quand Madelon :

« Pour le repos, le plaisir du militaire,
Il est là-bas à deux pas de la forêt
Une maison aux murs tout couverts de lierre
Aux vrais poilus c’est le nom du cabaret

La servante est jeune et gentille,
Légère comme un papillon.
Comme son vin son œil pétille,
Nous l’appelons la Madelon
Nous en rêvons la nuit, nous y pensons le jour,
Ce n’est que Madelon mais pour nous c’est l’amour. »

Vous pouvez entendre cette chanson populaire en cliquant sur le lien ci-dessous :

Quand Madelon , chanson créée par Bach en 1914

Une « Madelon » existe à Arras, au numéro 14 de la Grand Place exactement. Elle se prénomme Jeanne, Elle fait partie d’une fratrie de quatre enfants née de l’union de Gaston René, tireur de vin, et d’Angèle Lebas, cabaretière. La famille s’installe à cette adresse dès 1896, dont Gaston René est propriétaire depuis un an. Neuf ans plus tard, la maison familiale devient un estaminet, « Au fer à cheval doré ».

Jeanne Gaston à sa porte, au numéro 14 de la Grand'Place d'Arras.

Jeanne Gaston à sa porte, au numéro 14 de la Grand’Place d’Arras.

Jeanne n’est âgée que de 24 ans lorsque la guerre éclate. En octobre 1914, elle est blessée par un obus qui tue son père. Auguste Coty, médecin major du 136e régiment d’infanterie de Saint-Lô, est à Arras. Il témoigne:

Extrait de l'album photographique d'Auguste Coty, conservé à la Médiathèque.

Extrait de l’album photographique d’Auguste Coty, conservé à la Médiathèque.

Jeanne Gaston fut blessée en Octobre 14 par un obus qui tuait son père. Je la soignai, elle guérit et me paya de sourires… Et rien de plus… Mais cela comptait.

 

 

Voici le sourire de la jeune femme qu’Auguste Coty baptise « la Madelon » dans son album photographique.

Portrait de Jeanne René, album photographique d'Auguste Coty.

Portrait de Jeanne René, album photographique d’Auguste Coty.

Au lendemain de la Grande Guerre, l’estaminet sera tenu par la mère de Jeanne René jusqu’en 1939.

Pierre Cressonnier à Gauche
État

Pierre Cressonnier, clerc d’avoué arrageois dans la Grande Guerre (1861-?)

Share Button

À la veille du conflit, le clerc d’avoué Pierre Cressonnier travaille dans l’étude arrageoise de Gustave Tricart rue Chanzy. À partir de septembre 1914, il devient le dépositaire des titres et dossiers de l’étude, G. Tricart étant réfugié à Bellevue en Seine-et-Oise. Il veille alors sur les biens et les dossiers de son employeur à qui il rend compte très régulièrement par courrier.Lettre de Pierre Cressonnier du 21 octobre 1914

lettre de Pierre Cressonnier le 21 octobre 1914

lettre de Pierre Cressonnier. Arras, le 21 octobre 1914

 

Pierre Cressonnier à Gauche

Pierre Cressonnier à Gauche

Au travers des quelques 180 lettres conservées sur une durée de quatre ans, on peut suivre Pierre Cressonnier s’acquittant scrupuleusement de sa tâche. Si l’étude de Gustave Tricart est bombardée dès octobre 1914, P. Cressonnier continue de veiller sur les valeurs et titres enterrés dans le jardin, auxquels il fait de fréquentes et sibyllines allusions dans sa correspondance. Il rédige ses lettres la plupart du temps en deux parties : la première où il s’efforce de rassurer G. Tricart et sa famille sur le sort de leurs biens, et la seconde, où il tient un journal hebdomadaire des évènements survenus à Arras. Dans le même temps, Pierre Cressonnier est nommé greffier du tribunal d’Arras et auxiliaire du juge de paix en juillet 1915. Il ne quitte Arras qu’au moment de l’offensive allemande du printemps 1918. Au lendemain du conflit, c’est à Chaulnes qu’il officie en tant que juge de paix.

 

Carnet de Jules Cronfalt, Arras du 8 au 10 décembre 1915
État

Jules Cronfalt, témoin de la Grande Guerre à Arras

Share Button

Préposé en chef de l’octroi d’Arras en 1914, Jules Cronfalt (1858-Carnet de guerre de Jules Cronfalt1928) demeure à son poste durant tout le conflit. Il va également consigner durant quatre ans sur des carnets et des cahiers d’économat, les événements qu’on lui rapporte ou dont il est le témoin.

 

Ses « notes journalières » sont souvent succinctes mais vont toujours à l’essentiel, sans jamais s’appesantir sur sa situation personnelle ou son activité au service de la commune.

Carnet de Jules Cronfalt, Arras du 8 au 10 décembre 1915

La conduite de Jules Cronfalt lui vaut une citation civile dont sont extraites les lignes suivantes :  « Resté à son poste durant tout la durée du siège d’Arras… n’a jamais cessé de sauvegarder, sous les obus allemands les intérêts du Trésor en même temps que ceux de la Ville. Grâce à ses efforts, a pu procurer à la Ville le seul revenu encore susceptible d’alimenter la caisse municipale ».

En 1920, il reçoit en récompense des ses services la Légion d’Honneur, des mains d’Eugène Minelle, ancien maire d’Arras.

Pierre Flament, L’École nationale des Chartes : portraits de combattants, bibliothèque numérique, http://bibnum.enc.sorbonne.fr/histoire-enc/3130 .
État

Pierre Flament, bibliothécaire de la ville d’Arras (1878-1916)

Share Button

Archiviste-paléographe en 1900, Pierre Flament débute à la Bibliothèque nationale avant d’être nommé archiviste départemental de l’Allier en 1903. Nommé en 1913 dans le Pas-de-Calais, il assure les fonctions d’archiviste départemental et d’archiviste et bibliothécaire de la ville d’Arras.

Pierre Flament, L’École nationale des Chartes : portraits de combattants, bibliothèque numérique, http://bibnum.enc.sorbonne.fr/histoire-enc/3130 .

Pierre Flament, L’École nationale des Chartes : portraits de combattants, bibliothèque numérique, http://bibnum.enc.sorbonne.fr/histoire-enc/3130 .

Pour les archives départementales, il prépare un ambitieux projet d’installation dans une nouvelle partie de l’abbaye Saint-Vaast et de reclassement de l’ensemble des fonds.

Mobilisé en août 1914, blessé dès le 14, il fait l’objet d’une citation le 12 septembre et obtient la Légion d’honneur le 20 novembre.

Revenu à Arras en août 1915 pour organiser le sauvetage des documents et leur transfert à l’arrière, il rejoint son unité en 1916. Il est tué à l’ennemi le 1er août 1916 au Bois-Fumin (Meuse).

La bibliothèque de l'abbaye Saint-Vaast avant la Grande Guerre. (Collections iconographiques de la Médiathèque de l'abbaye Saint-Vaast)
État

La bibliothèque dans la tourmente de la Grande Guerre

Share Button

En août 1914, lorsque la guerre éclate, rien ne prédestine Arras à connaître un tel martyre. Pierre Flamenti, archiviste départemental et bibliothécaire municipal, est mobilisé dès les premiers jours du conflit.

Le souvenir de 1870, qui ne provoque aucune destruction dans la ville, et le sentiment partagé par tous que la guerre sera courte, n’entrainent aucune mesure pour mettre à l’abri les collections de la bibliothèque municipale. Tout au plus, comme en 1870, les collections précieuses, sous le contrôle d’Edmond Morel et de Fernand Lennel, bibliothécaires adjoints, sont mises en caisse et descendues dans les caves du palais Saint-Vaast.

L’incendie de l’hôtel de ville le 6 octobre 1914 et plus particulièrement le sauvetage périlleux des archives communales, dont une partie est irrémédiablement détruite et leur transfert à l’abbaye Saint-Vaast, n’entraînent pas plus de mesures de protection.

Le 5 juillet 1915, vers 16h, c’est sur une grande salle, encore remplie de tous ses trésors littéraires, que les premiers obus tombent. A 17h30, « la superbe bibliothèque devient la proie des flammes. […] tout secours devient superflu»ii. Le feu se propage rapidement aux toitures puis aux planchers. A 20h, Les toitures s’écroulent et à 21h30, c’est la façade de la bibliothèque qui tombe.

« Elle brûle la merveilleuse bibliothèque des bénédictins avec ses salles annexes et son vaisseau peut-être unique au monde. Sous les cuisantes caresses du feu, les riches lambris de chêne gémissent et se tordent. Sous la pluie des obus incendiaires, les parquets s’entrouvrent et flamboient. Elle croule dans le brasier cette galerie gracieuse qui, malgré son énorme poids de livres, paraissait si svelte, si légère. L’un après l’autre, chaque rayon, dévoré, y laisse tomber ses trésors, legs précieux d’un studieux et admirable passé. C’en est fait pour toujours des cinquante mille volumes de la bibliothèque, dont beaucoup avaient été feuilletés par les moines civilisateurs des abbayes de Saint-Vaast, de Mont-Saint-Eloi, de Maroeuil, d’Auchy-les-Hesdin. En les ouvrant, on pouvait se figurer vivre avec eux ; on se sentait transporté bien loin dans le temps et dans l’espace ; on planait dans une atmosphère plus haute et plus sereine, saturée de paix, de charité, de désintéressement, d’idéalisme. »i

i « La Kultur » in Le Lion d’Arras n° 25 du 25 juillet 1916.

Le feu détruit la quasi-totalité des fonds. Les 50 000 volumes imprimés sont partis en fumée. Les collections de périodiques sont anéanties. Les 1 200 manuscrits de Victor Advielle sont détruits. Des 209 incunables qu’elle possède alors, un seul est sauvé des flammes, étant mis à l’abri avec les manuscrits les plus précieux. L’ensemble des catalogues et des fichiers sont également détruits. Tous les registres d’entrée et d’inscription disparaissent, empêchant ainsi de connaître qui fréquente la bibliothèque de 1784 à 1914.

Après l’incendie, les ruines sont fouillées à la recherche d’ouvrages. Pierre Flament, alors capitaine au 413e Régiment d’infanterie, est renvoyé à Arras pour procéder à l’évacuation des archives et des ouvrages. Le 21 août 1915, un convoi emporte à la Bibliothèque Nationale les manuscrits et livres mis à l’abri, afin de les protéger. Ils ne reviennent à Arras qu’en 1920.

Arras, la bibliothèque

Arras, la bibliothèque (Collections iconographiques de la Médiathèque de l’abbaye Saint-Vaast)

 

A la fin de la guerre, la bibliothèque n’est plus qu’un monceau de ruines que les bombardements continus jusqu’en 1918 achèvent d’éventrer. La destruction du « grand vaisseau de Saint-Vaast » entraine la perte irrémédiable de collections qui faisaient la fierté et la richesse de la bibliothèque d’Arras, l’une des trente-trois bibliothèques classées de France en 1897. La reconstruction s’avère difficile et coûteuse. C’est un nouveau départ qui attend la bibliothèque.

i Pierre Flament est tué au combat le 1er août 1916 au Bois-Fumin, secteur des Éparges, au pied des côtes de Meuse

ii « Un document » in Le Lion d’Arras n°25 du 25 juillet 1916.