État

[Au fil de la toile] – ON A TOUJOURS BESOIN D’UN DICTIONNAIRE!

Share Button

“ Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, par une société de gens de lettres” (collection patrimoniale de la Médiathèque du Palais-Saint-Vaast)Capture

 

Qui n’a jamais eu besoin de savoir comment s’orthographie un mot, comment se conjugue un verbe ou tout simplement avoir une définition d’un mot?
Voici une liste non exhaustive d’outils en ligne qui peuvent vous rendre service:

 

  • Le Larousse est en ligne avec un dictionnaire de français, des dictionnaires bilingues, une encyclopédie, un forum pour discuter de question de la langue française, des jeux, un dictionnaire de cuisine, des dossiers thématiques.

 

  • Le dictionnaire visuel cible plutôt le visuel et s’adresse aussi aux enfants. Sous diverses rubriques (le dictionnaire, le corps humain, l’alimentation, la santé, des jeux et un blog), vous pourrez en savoir un peu plus!!!! Et pour compléter le tout, des applications mobiles sur l’App Store et Google Play vous permettront de toujours l’avoir sous la main!

 

  • Le dictionnaire est un dictionnaire avec une interface épurée qui vous amène à l’essentiel: un dictionnaire, un dictionnaire des citations, des synonymes, de la conjugaison, une traduction en ligne et bien d’autres! Vous pourrez aussi le mettre dans vos favoris pour ne plus jamais le perdre!!!

 

  • Word Reference est un ensemble de dictionnaires bilingues (anglais, espagnol, italien, allemand, grecque, roumain, arabe,etc…) qui vous aidera dans vos divers travaux de traduction. Des applications Android et IOS sont disponibles ainsi que des raccourcis à intégrer aux navigateurs Firefox et Chrome.

 

  • Le bescherelle se trouve aussi sur la toile. Grâce à lui la conjugaison n’aura plus aucun secret!!! Vous y trouverez aussi des jeux en lignes, des quiz juniors et pour tous, un rappel des règles de conjugaison.

 

  • Enfin si vous voulez en découvrir d’autres, faites un tour sur Les dictionnaires , l’annuaire des dictionnaires.

Bonnes recherches !!!!!

Image

Jazz Corner – Décembre 2015

Share Button

C’est une découverte à la fois humaine et musicale que vous propose le jazz corner de la Médiathèque du Palais Saint-Vaast. En effet, lors du projet « Terril en la demeure » le 27/11/2015 à Noyelles-Godault, le combo de Couleurs Jazz, co-dirigé par Pierre Maucourant et Vincent Wimart, a eu l’immense joie de pouvoir partager un titre en compagnie de 2 grands jazzmen de la scène française : le saxophoniste Pierrick Pédron et le cornettiste-saxhorniste et  multivocaliste Médéric Collignon.
Notre jazz corner de décembre leur est donc dédié.

Pierrick Pédron, « Kubic’s Monk »

Le saxophoniste s’attaque – une fois n’est pas coutume – aux compositions du pianiste de jazz Thelonious Monk accompagné par Franck Agulhon à la batterie et Thomas Bramerie à la contrebasse, rejoints sur trois titres par le trompettiste Ambrose Akinmusire.
Jouer Monk sans pianiste pourrait apparaître comme une peine perdue, il n’en est rien : les arrangements de Pierrick Pédron et Vincent Artaud, son directeur artistique, suppléent les harmonies audacieuses du pianiste par un jeu rythmique précis extraordinairement efficace.

Pierrick Pédron, « Kubic’s Cure » (avec la présence de Médéric Collignon à la trompette)

Après le jazz du pianiste Monk, le saxophoniste Pierrick Pédron s’attaque au rock du guitariste et chanteur britannique Robert Smith, leader du célèbre groupe « The Cure ».
Il utilise la même formation que pour « Kubic’s Monk » (Franck Agulhon à la batterie et Thomas Bramerie à la contrebasse) et invite pour la « bonne cause » Médéric Collignon sur 2 titres.
Une véritable « Cure » de jouvence !

Couleurs Jazz vous conseille également :
Pierrick Pédron, « Omry »
« Jazz al dente », une compilation de jazz et de recettes italiennes à consommer sans modération… de pâtes !

État

[musikothé] – MUSIKOTHE DU 10 OCTOBRE 2015

Share Button

 

Les coups de cœur de la discothécaire :

Des enregistrements…

Cécile McLORIN SALVANT : For one to love

 

Ce qui frappe d’emblée à l’écoute de ce merveilleux disque, c’est la voix splendide aux couleurs et aux effets infinis (growls, vibratos et étendue du registre). Mais le talent de la jeune chanteuse américaine ne se situe pas uniquement dans une technique brillamment maîtrisée. L’ art vocal de Cécile McLorin Salvant est au service d’une exigence artistique rare à notre époque formatée. Le choix du répertoire est intelligemment construit. Il mêle standards de jazz plutôt rares, de comédie musicale (West side story) et même de chanson française (remarquable et sensible reprise du « Mal de vivre » de Barbara) avec des compositions de belle facture de Cécile McLorin Salvant. L’accompagnement d’Aaron Diehl met en valeur un enregistrement qui pourrait bien compter parmi les indispensables de l’année 2015 !

Jean Sébastien BACH : Imagine par Jean RONDEAU

 

Attention : nouveau talent à ne pas manquer ! Jean Rondeau est un claveciniste d’exception. Cet élève de Blandine Verlet, « révélation nouveau soliste instrumental » aux Victoires de la musique 2015, a raflé de nombreux prix liés à son instrument. Artiste passionné et curieux de tout, il évolue en solo, en musique de chambre ou d’orchestre dans le répertoire baroque, classique et aussi jazz (notamment au sein du groupe « Note forget » qu’il a créé)

Le claveciniste au fabuleux toucher nous offre un premier album en solo consacré aux transcriptions de pièces de Bach. La présentation de ces œuvres dans le livret est remarquable et révèle parfaitement son talent pédagogique et son désir ardent de partager sa passion de la musique.

Vincent DELBUSHAYE : Pas trop fort

Premier atout des chansons de Vincent Delbushaye : des textes toujours finement écrits dans le registre de l’humour et de l’auto-dérision ou au contraire très forts et très touchants. Autre point fort du chanteur belge, ce sont des interprétations irrésistibles de drôlerie ou complètement bouleversantes.

Depuis son piano et aujourd’hui dans un univers plus pop, Vincent DELBUSHAYE réinvente son répertoire pour notre plus grand plaisir.

 

 

 

 

 

 

J.J. GREY & MOFRO : Ol’ glory

Venu de Floride, J. J. Grey nous délivre une nouvel album de blues-rock mâtiné de soul et de gospel, mélange qui est devenu sa carte de visite personnelle. Comme sur ses précédents opus, Grey se montre toujours autant inspiré par sa région d’origine et les histoires qu’il conte sont fortement ancrées dans son Sud natal. Ses interprétations scéniques d’une forte intensité émotionnelle font aussi sa réputation et lui ont permis de conquérir de nombreux fans à travers le monde !

The rough guide to Arabic jazz

Cette intéressante compilation de la collection « The Rough guide to » présente un bel aperçu de musiques se situant au carrefour entre jazz et Orient. Il y a quelques décennies, certains jazzmen (Ellington, Gillespie, Coltrane…) montraient déjà dans leurs compositions leur attirance pour l’Orient. Aujourd’hui, c’est toute une nouvelle scène florissante issue du riche métissage entre la musique arabe et le jazz occidental qui s’est développée avec des musiciens comme Ibrahim Maalouf, Rabih Abou-Khalil, Renaud Garcia-Fons ou encore le Trio Joubran. L’emploi des instruments traditionnels (oud, duduk, darbouka, bendir..) et des gammes typiquement orientales (quarts de tons) vient enrichir la structure habituelle « thème/chorus » et les harmonisations propres au jazz. Une belle fusion de cultures !

Et un roman

Nancy HUSTON : Les variations Goldberg (Actes Sud)

Une jeune claveciniste virtuose offre à ses 30 invités un concert privilégié des 30 « Variations Goldberg » que Bach composa pour son protecteur qui souffrait d’insomnie. Comme l’œuvre musicale, ce premier roman de la Canadienne Nancy Huston se découpe en autant de chapitres où les pensées et les préoccupations de chaque auditeur vagabondent. Les portraits et les parcours individuels qui se croisent parfois, révèlent une histoire collective, véritable kaléidoscope. Un procédé littéraire brillant et original au service d’une plume sensible et délicate.

Image

[JAADOSPHERE] – A Silent Voice de Yoshitoki Oima

Share Button

D11988425_621238968016172_1373821261167105520_nans ce shonen, on découvre les destins croisés de Shoko et Shoya, l’une est sourde, l’autre est prêt à tout pour se faire remarquer. Dès l’arrivée de Shoko, Shoya s’appuie sur son handicap pour se moquer d’elle et impressionner ses copains de classe. De la moquerie au harcèlement, il n’y a qu’un pas, c’est la répétition. La mère de Shoko décide de porter plainte, du statut de harceleur, shoya devient victime à son tour et perd ses alliés, une seule personne le protège…

Ce manga aborde le sujet du harcèlement scolaire sous plusieurs aspects : la nature du harcèlement, le positionnement des parents, la logique de groupe d’une classe, la psychologie de la victime et du harceleur. C’est aussi une leçon de courage et une belle histoire d’amitié.

Le harcèlement scolaire nous concerne tous et ce manga est une lecture pour tous, les jeunes, leurs parents et toutes personnes susceptibles de détecter un problème de harcèlement scolaire. Pour en savoir plus sur le sujet, consulter le site :
http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr/

État

[MUSIKOTHE] – La playlist de MAI 2015

Share Button

PRESQUE OUI : De toute évidence

On se souvient des débuts de Presque Oui, groupe formé par le couple Marie-Hélène Picard / Thibault Defever et des promesses de ce duo parfait qui se sont dissoutes avec le décès de la chanteuse. Heureusement pour nous, la carrière de Presque Oui ne s’est pas arrêtée là et l’on s’en réjouit. Thibault a adapté le répertoire pour lui seul puis a poursuivi le chemin croisant quelque fois l’ombre de Marie-Hélène. Au fil d’un parcours fait de différentes rencontres musicales, Presque oui évolue mais garde pourtant son identité. Ce quatrième album plonge l’auditeur dans une belle rêverie qui oscille entre la légèreté de la fantaisie et la profondeur des sentiments. La douceur de la voix de Thibault Defever, son toucher délicat de guitariste, et les arrangements musicaux subtils concoctés par le violoncelliste-flûtiste Sylvain Bertheous séduisent d’emblée et nous laissent goûter pleinement les textes précis, sensibles et intimistes d’Isabelle Haas qui parlent d’absence, de silence, d’interrogations mais aussi beaucoup de tendresse. Cet album est une superbe réussite couronnée par un Coup de coeur de l’Académie Charles Cros !

KARIMOUCHE : Action

A proximité de Zaz, Carmen Vega ou Zaza Fournier, dignes représentantes d’une chanson réaliste résolument dans notre époque, il y a aussi Karimouche qui sort son deuxième album dont le titre « Action » lui va comme un gant tant la chanteuse à la voix éraillée déborde d’énergie !

A la fois diva orientale, rappeuse, slameuse, mais aussi chanteuse gouailleuse, Karimouche nous offre un tout nouvel opus flamboyant ! Des rythmes festifs ou des ambiances plus introverties, des textes décapants portés avec beaucoup d’abattage… : voici un mix dynamisant très réussi ! Une artiste à voir aussi sur scène.

Données spécifiques d’exemplaires
Bibliothèque Emplacement Cote Type de prêt
Médiathèque Abbaye Saint Vaast Section musique – 2ème étage – Nouveautés 8 KAR nouv. CD audio – prêt 14j
Médiathèque Verlaine Médiathèque Verlaine – section musique – Nouveautés 8 KAR nouv. CD audio – prêt 14j

 

FIONA APPLE : Tidal

En 1996 sortait « Tidal » ,premier album intense et très personnel d’une chanteuse de 18 ans extrêmement douée. Dix compositions et textes de Fiona mis en lumière par les arrangements de Van Dyke Parks, sur lesquels la chanteuse imprime son spleen. La fêlure intime de la jeune femme très palpable dans le phrasé de la voix se révèle avec plus ou moins d’évidence tout au long de ce recueil aux accents pop, rock, jazz et soul.

Une révélation saluée unanimement par la crique internationale à l’époque de sa sortie et qui a conservé son capital émotion !

Monsieur Ravel rêve sur l’île d’insomnie : un conte musical écrit, raconté et illustré par FREDERIC CLEMENT

La musique et le personnage du compositeur insomniaque qui écrivait la nuit, ont inspiré l’auteur-illustrateur pour un bien bel album ! Frédérique Clément a imaginé une histoire taillée sur mesure, sorte de rêve éveillé dans l’univers particulier du méticuleux Ravel, amateur de miniatures et collectionneur de petits automates. Leurs univers sont en résonance. Le plaisir des yeux (les illustrations sont vraiment magnifiques) se prolonge par celui de l’écoute car Frédéric Clément conte avec élégance et a inséré un choix de fragments musicaux parfaitement sélectionnés qui donne un aperçu intéressant de la musique du compositeur basque.

Un album raffiné pour lecteurs et mélomanes en herbe et pour les autres aussi ! Les amateurs de Ravel seront sous le charme.

Données spécifiques d’exemplaires
Bibliothèque Emplacement Cote
Médiathèque Abbaye Saint Vaast Section musique – 2ème étage – Rock 2 APP

PAOLO FRESU & DANIELE DI BONAVENTURA : In maggiore

Le trompettiste sarde Paolo Fresu et le bandonéiste Daniele di Bonaventura qui ont déjà collaboré sur d’autres projets musicaux nous offrent ici un album intimiste et somptueux. Difficile de définir la musique de ce duo instrumental qui emprunte à différents répertoires (folklore, berceuses, musique classique, valse), revisite Rossini, Victor Jara et Chico Buarque et interprète des compositions élégantes plutôt nostalgiques. Qu’importe les étiquettes : cet enregistrement est tout simplement beau ! Goûtez et savourez…

IKO : Private domain

Séduisant concept-album d’adaptations modernes de thèmes classiques (Rameau, Bach, Purcell, Mozart, Monteverdi, Schubert, Verdi et Fauré). Les invités d’Iko (pseudonyme de la chef d’orchestre Laurence Equilbey) venus de la scène pop ou électro (Emilie Simon, Marc Colin de Nouvelle Vague, Murcof, Paul & Louise…) se plient à cet exercice et réussissent à révéler d’autres facettes de ce répertoire.

« Marier la richesse fascinante de l’électronique au classique, c’est pour moi une manière d’alerter l’oreille des gens, de ceux qui, trop nombreux, pensent encore que le classique est une musique terne et lisse » déclare-t-elle.

 

 

État

[Jaadosphère] – Les Chroniques lunaires de Marissa Meyer

Share Button

11329941_579774535495949_8835152084448583979_n

 

Marissa Meyer écrit sa première série et signe une oeuvre à mi-chemin entre la dystopie et les contes de fées, dans un univers futuriste. Le premier roman de cette saga, “Cinder”, brosse une interprétation de cendrillon. Le deuxième, “Scarlet”, prend ses racines dans le personnage du chaperon rouge. Le troisième opus, “Cress”, s’inspire de Raiponce. Enfin le quatrième tome, “Levana” est plus sombre, il s’attarde sur la jeunesse du personnage de la méchante reine, belle-mère de Blanche-Neige. Cette série est très originale, les personnages et les codes des contes de fées sont traités avec brio.
Marissa Meyer n’a pas fini de nous enchanter, à l’instar de la bonne fée car le prochain volume, “Winter” alias, Blanche-Neige, sortira en version française courant 2016.
Si vous avez aimé les dystopies (Hunger games, Divergente) et/ou si vous aimez les conte de fées, ça devrait vous plaire.

État

[Jazz Corner] – Emmanuel BEX – Nico MORELLI – Mike LADD : B2Bill, a modern tribute to Bill Evans

Share Button

    Avec « B2Bill », le trio composé d’ Emmanuel Bex (orgue Hammond) ,  de Nico Morelli                 (piano) et de Mike Ladd (voix) revisite l’œuvre de Bill Evans. Avec ce « modern tribute », ils         ont décidé de jouer Bill Evans à leur propre douce manière, « in their own sweet way ».

Cette interprétation audacieuse et inédite, reste dans un registre d’une grande élégance en           donnant tout son sens au dialogue entre musiciens. Le trio interagit, sans cesse : l’orgue joue       des rythmes de la contrebasse et de la batterie des trios originels d’Evans avec une touche de soul, Morelli insuffle un air de virtuosité fidèle à Bill Evans, sans le copier, et Ladd, poète slameur, graphe les sons avec une chaleur qui enveloppe ce tableau musical aux allures abstraites.

Un hommage riche, surprenant, d’une grande originalité !

 

État

[Au fil de la toile] – La grotte Chauvet

Share Button
Rhinocéros_grotte_Chauvet[1]

Art préhistorique “Rhinocéros à grande corne” Dessin de la grotte Chauvet, Ardèche, France

  1. Un peu d’histoire

“La Grotte ornée du Pont-d’Arc, dite Grotte Chauvet-Pont-d’Arc est située sur un plateau calcaire traversé par les méandres de la rivière Ardèche, au sud de la France.

Elle recèle les plus anciennes peintures connues à ce jour (période de l’aurignacien : entre 30 000 et 32 000 av. J.-C.). Cette grotte exceptionnelle qui témoigne de l’art préhistorique a été fermée par un éboulement il y a environ 20 000 ans BP et est restée scellée jusqu’à sa redécouverte en 1994 par Jean-Marie Chauvet, ce qui a permis de la conserver de façon exceptionnelle.
Plus de 1 000 peintures, aux motifs anthropomorphes ou animaliers, ont été inventoriées sur ses murs. Leur qualité esthétique exceptionnelle témoigne d’une large gamme de techniques, notamment la maîtrise de l’estompe, la combinaison peinture-gravure, la précision anatomique, la représentation tridimensionnelle et du mouvement. On y trouve notamment des représentations d’espèces dangereuses, difficiles à observer pour les hommes de l’époque (mammouths, ours, lions des cavernes, rhinocéros, bisons, aurochs), plus de 4 000 restes de la faune du paléolithique et diverses empreintes de pas humains.”

(Site de l’UNESCO )

La grotte est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis juin 2014.

 

  1.  Aujourd’hui

Afin de préserver ses peintures, la grotte n’est pas ouverte au public.

C’est pourquoi une réplique a été créée afin que tout le monde puisse admirer les peintures, dessins et gravures qui l’orne.

Si vous n’avez pas l’occasion d’y aller pendant les vacances, vous pourrez toujours la découvrir sur le net.

Visiter la grotte de Chauvet vous permettra de faire une visite virtuelle en 13 points.

La grotte Chauvet-Pont d’Arc vous racontera l’histoire de la grotte, de sa réplique, les regards d’artistes sur celle-ci ainsi que des ressources supplémentaires.

Si vous décidez de vous y rendre, alors ce site vous rendra service: Caverne du Pont d’Arc

 

Bonne découverte et bonnes vacances!!!!

État

[Au fil de la toile] : Les Wikis

Share Button

Cette année la Fête de l’Internet a pour thématique : « INNOVER, CRÉER, PARTAGER ».

Pourquoi ne pas alors en profiter pour devenir un contributeur de Wiki?

Mais qu’est-ce qu’un wiki?

C’est un mot d’origine hawaïen qui signifie “rapide, vite”. Sur le web, c’est une application qui permet la création et la modification collaboratives de pages d’un site. Le site le plus connu est WIKIPEDIA!

Alors si vous êtes un spécialiste de la musique du 18ème siècle ou du cinéma de Tim Burton, pourquoi ne pas apporter votre connaissance!!!!!

 

Tout d’abord quelques pré-requis sont nécessaires:

Qu’est-ce que Wikipédia?   vous donnera des informations importantes

Bienvenue sur Wikipédia  vous expliquera le fonctionnement et la manière de contribuer

Guide pour contribuer à Wikipédia vous aidera à participer

Guide de la syntaxe wiki vous aidera à comprendre la syntaxe utilisée

 

Mais le wiki ne se résume pas qu’à Wikipédia. Sur le site de Wikimédia France , vous trouverez d’autres façon d’utiliser le wiki.

Wikimédia FranceAssociation pour le libre partage de la connaissance est “une association à but non lucratif de droit français (loi 1901),dont le but est de soutenir en France la diffusion libre de la connaissance et notamment les projets hébergés par la Wikimedia Foundation”.

 

Une sélection de wikis:

État

Jazz Corner – GROOVE CATCHERS : 53

Share Button

Groove53Catcher

Le trio Groove Catchers se révèle très vite totalement atypique avec une interaction énergique aux accents rock et funk.

Pas de piano ni de guitare, mais des constructions rythmiques très travaillées et une musicalité des thèmes qui assurent une présence sonore au groove qui nous « capte ». L’improvisation complice entre les trois musiciens trouve sa grande singularité dans un dialogue constant et maîtrisé, auquel vient se joindre Julien Stella, bluffante « human beat box » qui donne également de la voix à la clarinette basse.
La révélation de personnalités musicales peu communes.

 

Ce disque vous est conseillé par l’association couleurs Jazz