Impression

[JAADOSPHERE] – La Pouilleuse de Clémentine Beauvais

Share Button

Impression

Cinq lycéens kidnappent une petite fille. David, reconnu comme le plus faible de la bande nous raconte les faits bruts, sans explications.

Ce récit d’une centaine de pages évoque l’errance de ces jeunes où le phénomène de groupe tient un rôle déterminant dans l’évolution de l’histoire.
De la peur, de la haine, de la cruauté, de la culpabilité, on a un mélange sombre qui prend une forme réaliste, glaçant.

Ce roman est sélectionné pour le prix ados en colère 2015 (Organisé par l’association « Colères du présent » et soutenu par le Conseil général du Pas-de-Calais, le prix Ados en colère est proposé aux collégiens de Liévin et de l’Arrageois. Une sélection de cinq titres traitant de sujets de société est proposée.)

Couv
Image

[Cases en stock] – Ce n’est pas toi que j’attendais – Fabien Toulmé

Share Button

Couv

A la fin des années 80, trois jeunes garçons sortent de l’école. Sur le chemin qui les ramène à la maison, ils s’arrêtent devant « le mongolien ».
Quelques années plus tard, Fabien Toulmé se réveille chez lui, au Brésil. Il se dirige vers la cuisine pour prendre son petit déjeuner en compagnie de sa fille de 4 ans, Louise et de Patricia, se femme enceinte de 2 mois.
C’est le jour de la première échographie et de la vérification de la clarté nucale du bébé. Fabien pense beaucoup à cet examen. Il en rêve la nuit, ça le soulage et ça l’angoisse en même temps. Vérifier la clarté nucale permet de détecter certaines malformations et maladies chez le bébé, en particulier la trisomie 21.
Rien de particulier à l’examen, rien de particulier pendant toute la grossesse, jusqu’à la naissance de la petite Julia, porteuse de la trisomie 21.

Avec cet album imposant de 256 pages, Fabien Toulmé a décidé de prendre le temps de nous raconter sa vie. Cette vie de papa, angoissé par une maladie dont sa fille est porteuse. Le graphisme est léger, fluide, absolument pas agressif. Le ton qu’emploie l’auteur est variable en fonction des sentiments qui ont pu l’envahir durant cette période. Avec humour, vérité, dureté parfois, Fabien Toulmé exprime avec beaucoup d’émotion ce qu’il a vécu. Attention, pas de mièvreries, pas de clichés, ici on parle vrai. Les moments de doute, d’angoisse, l’impossibilité pendant plusieurs mois de toucher sa fille, de la prendre dans ses bras, voilà ce que nous raconte ce papa. Un véritable cataclysme ! Tout un chemin jusqu’à l’acceptation et la perception de cet amour paternel.ce_n_est_pas_toi_que_j_attendais_image1

Image 2

Ce témoignage est bouleversant. Fabien Toulmé ne cache rien de « ce n’est pas toi que j’attendais » jusqu’à « mais je suis content que tu sois là ». Émotions garanties!
Pour aller plus loin, le blog de Fabien Toulmé : http://fabien-t.blogspot.fr/Photo.