9791090090378_cg
État

AMAZIGH, un roman graphique de Mohamed Arejdal et Cédric Liano.

Share Button

9791090090378_cgC’est l’itinéraire d’hommes libres. Mais la route de l’Europe est semée d’embûches. Chaque semaine, la presse se fait l’écho des drames à répétition qui frappent notre vieux continent. Les naufragés échouent aux portes d’une vie meilleure. Les rescapés rejoignent le contingent des migrants à rapatrier. Tristes statistiques.

Pourtant derrière ces existences, il y a souvent un projet de vie : des espoirs, des rêves et surtout  une détermination à passer les obstacles.
C’est le cas de Mohamed Arejdal, que l’on suit ici à travers cette chronique, candidat marocain dont le rêve est d’épouser une carrière artistique. Dans le sud de son village, il ne trouve pas sa place et finit par voler les économies de son père pour réaliser son rêve. Décision et trajectoire terribles. Le passage en Europe ne sera pas sans difficultés : journées d’attente, nuits dans les abris de fortune, peur permanente, emprisonnement à répétition. Mais rien n’empêchera Mohamed, l’amazigh (homme libre en berbère), d’accomplir son destin.
Un album d’une vérité essentielle.
Sélection Prix Assises du livre-catégorie roman graphique-2014-2015.
[Médiathèque Verlaine]
Image

[Et Pat’Emoi] – Il est né le divin enfant

Share Button

Ces deux pages enluminées sont extraites d’un livre d’Heures manuscrit à l’usage du diocèse d’Amiens, réalisé au XVe siècle et conservé dans les collections patrimoniales de la Médiathèque de l’abbaye Saint-Vaast.

Livre de prière des laïcs, le livre d’heures est un précieux témoin de la spiritualité du Moyen Âge finissant. C’est aussi, par sa décoration, un reflet de l’art de l’enluminure parvenu à son apogée, à la veille de l’apparition de l’imprimé. La décoration du livre d’Heures était réalisée à la commande, en fonction des désirs et des moyens financiers du commanditaire, au sein d’ateliers spécialisés.

Livre d'Heures à l'usage d'Amiens, XVe siècle. Médiathèque de l'Abbaye Saint-Vaast, ms. 515 f. 91 v.

Livre d’Heures à l’usage d’Amiens, XVe siècle. Médiathèque de l’Abbaye Saint-Vaast, ms. 515 f. 91 r.

La miniature centrale représente la nativité: Marie et Joseph, accompagnés de deux anges adorateurs, veillent l’enfant Jésus qui vient de naître. En arrière plan figurent le boeuf et l’âne agenouillés devant l’enfant divin.

Les bergers occupent le médaillon de droite, tandis que celui du bas montre le roi David et son épouse Abishag (préfiguration du couple Marie-Joseph) devant une apparition de la Vierge à l’enfant.

La scène principale de la deuxième image montre les rois mages, dont un est agenouillé au pied de la Vierge et du Christ. En dessous, on peut voir le roi Hérode ordonnant à ses soldats la mise à mort de tous les enfants jusqu’à deux ans. C’est le “massacre des innocents”.

 Le décor des deux pages du manuscrit est du type “mille fleurs”. Les initiales NP reliées par un ruban, sont celles du ou de la propriétaire du livre d’heures.

 

Livre d'Heures à l'usage d'Amiens, XVe siècle. Médiathèque de l'Abbaye Saint-Vaast, ms. 515 f. 105 r.

Livre d’Heures à l’usage d’Amiens, XVe siècle. Médiathèque de l’Abbaye Saint-Vaast, ms. 515 f. 105 r.

 

 

20024468
Vidéo

38 TEMOINS, un film de Lucas Belvaux (1h44-Belgique).

Share Button

20024468Une rue du Havre, en pleine nuit. le corps d’une jeune femme gît, ensanglanté, dans le hall d’un immeuble. Au petit matin, l’enquête commence. Coups de sonnettes des policiers. Mais personne n’a rien entendu…

Thriller glaçant et métallique. Lucas Belvaux filme le silence assassin. « Un témoin qui se tait, c’est un salaud. Trente-huit, c’est M. Tout-le-Monde. Je ne poursuivrai pas. » La phrase du  procureur est clinique. Faut-il rompre le silence lorsque que nous sommes témoins d’un crime ? A vous de voir.

Prix du Meilleur scénario au Magritte du cinéma de Bruxelles 2013.

Vous pouvez trouver ce titre à la médiathèque Verlaine

Bande annonce du film

 

État

[Passe à ton voisin] – Rosa Candida / Audur Ava Olafsdottir

Share Button

mpm 003Résumé :

Le jeune Arnljótur va quitter la maison, son frère jumeau autiste, son vieux père octogénaire, et les paysages crépusculaires de laves couvertes de lichens.
Sa mère a eu un accident de voiture. Mourante dans le tas de ferraille, elle a trouvé la force de téléphoner aux siens et de donner quelques tranquilles recommandations à son fils qui aura écouté sans s’en rendre compte les dernières paroles d’une mère adorée.
Un lien les unissait: le jardin et la serre où elle cultivait une variété rare de Rosa candida à huit pétales. C’est là qu’Arnljótur aura aimé Anna, une amie d’un ami, un petit bout de nuit, et l’aura mise innocemment enceinte.
En route pour une ancienne roseraie du continent, avec dans ses bagages deux ou trois boutures de Rosa candida, Arnljótur part sans le savoir à la rencontre d’Anna et de sa petite fille, là-bas, dans un autre éden, oublié du monde et gardé par un moine cinéphile.

 

 Avis du comité de lecture de la médiathèque

Que de poésie dans ce petit roman ! De la poésie mais aussi un soupçon de féerie pour ce joli conte pour les grands dans lequel l’auteure nous fait entrer sur la pointe des pieds. Avec délicatesse et beaucoup de tendresse elle nous narre l’histoire de ce garçon naïf pas encore adulte, déjà père par inadvertance. De son amour naissant pour la petite fille et sa mère. De sa passion pour les plantes, les roses, le jardin, passion transmise par sa mère à qui il est encore uni par ce lien végétal par delà la mort. Les amateurs de beaux jardins pourront rêver à ce jardin idéal qui reprend vie sous les doigts de ce jardinier d’exception. Une très belle écriture et une auteure à suivre.

sia-1000-forms-of-fear-album-cover-1402954560
Image

1000 FORMS OF FEAR, un disque de Sia.

Share Button

sia-1000-forms-of-fear-album-cover-1402954560

Indéniablement, un disque incontournable de cette année 2014. Qu’elles s’appellent Rihanna, Katy Perry, Birdy ou Beyoncé, elles ont toutes eu recours au talent de Sia Furler. L’artiste pop australienne surdouée est une auteure et compositrice hors pair. Elle fait tout, toute seule. 1000 Forms of fear est la révélation certaine de son talent. Une façon de capturer nos émotions à travers ses douze pistes sombres et romantiques. Au delà de son tube mondial Candelier, Sia nous embarque dans un univers contrasté, tantôt vers des ballades fluides où tantôt vers des ambiances mystérieuses. Un décalage de nuances subtiles. Fascinant.

>>>Coup de cœur album international 2014 de la médiathèque Verlaine.

Couverture

[Cases en stock] – Le fils du soleil / Nury et Henninot

Share Button

Couverture

Années 1900, îles Salomon.
David Grief, surnommé « le fils du soleil » par les indigènes, est le plus grand et le plus riche négociant de cette partie du Pacifique.
En parfait homme d’affaire, cet expatrié français parcourt les mers du Sud à bord du « Wonder » pour superviser ses productions mais également traquer ses débiteurs.
Un jour, le vieux Parlay, roi de l’île d’Hikihoho, mets en vente sa collection de perles dont il approvisionnait jadis le traffic. A cette occasion, il demande à un capitaine crapuleux de convier à cette vente tous les plus gros négociants des îles Salomon. Tous, sauf David Grief.

Fils_du_soleil_page7declaration vente

Ce one shot (histoire en un seul tome) est écrit d’après deux nouvelles de Jack London : « Le fils du soleil » et « Le vieux Parlay ». Fabien Nury réalise encore un exploit en réussissant à produire une histoire dense et très vivante, le tout en 80 pages. Eric Henninot livre un dessin réaliste qui nous plonge parfaitement dans cette « grande » époque du traffic maritime. Entre poursuites, réglements de compte, tempête et naufrages, nous découvrons des personnages aux caractères variés dont David Grief qui se révèle en homme sans pitié mais toujours juste. Un homme qui sait que dans cette région, à cette époque, la réputation vaut autant que la proriété ou l’argent. Un homme prêt à mettre sa vie en jeu pour récupérer ses 1200 livres prétées. Un homme amoureux qui affrontera son destin pour essayer de retrouver celle qu’il a aimé.

Une des meilleures BD de 2014. Ne la ratez pas!

Le fils du soleil
Scénario de Fabien Nury
Dessin d’Eric Henninot
Couleurs de Marie-Paule Allard
Genre : Aventure
One shot
Editions Dargaud

1558523_498520306954706_2465561181716031156_n
État

[JAADOSPHERE] – Le New adult.

Share Button

1558523_498520306954706_2465561181716031156_n
Le genre New adult est né aux Etats-Unis en 2012.
Plutôt à destination des 18-25 ans, il aborde les thèmes du passage à l’âge adulte : L’université, le premier boulot, le premier amour, la sexualité, les responsabilités…C’est la suite logique du young adult (littérature pour les jeunes adultes), sauf que contrairement à de nombreux titres YA, on est ancré dans la vie contemporaine sans phénomènes ou créatures fantastiques.
A propos du New adult, le New York times écrit : « Le New adult, c’est lorsqu’Harry Potter rencontre 50 nuances de Grey »

Vous souhaitez vous faire une idée ? voici des titres de New adult que vous trouverez à la médiathèque dans l’espace Jeunes adultes :
Beautiful disaster et Walking disaster par Jamie McGuire, Te succomber par Jasinda Wilder, Dublin street et London road par Samantha Young, Indécent et Hopeless par Colleen Hoover, Loin de tout par Jessica Ann Redmerski, Ce si jolie trouble par Cora Carmack, Ella et Micha par Jessica Sorensen, Easy par Tammara Webber, 50 nuances de Grey par Erika Leonard James.

arton959
État

[Passe à ton voisin] – Portrait d’Après Blessure

Share Button

arton959

 

Excellent roman sur les effets pervers de l’information à tout prix. Récit à deux voix du saccage provoqué par des photos dans la vie des rescapés d’un attentat à la bombe à Paris. L’auteure, toujours la photo en support, traite ici du cynisme, du voyeurisme des médias et de notre imperceptible glissement vers cette curiosité malsaine, la conscience cautérisée, l’empathie muselée qui nous poussent à vouloir toujours plus de sensationnalisme .