ob_c4b6bd_15521-457728730942486-145903001-n-jpg[1]

[Jaadosphère] – Batman Noël

Share Button
Batman Noël

Du nouveau chez les jeunes adultes et de saison !

« Batman, Noël » de Lee Bermejo (Urban Comics, 2012).

Un Batman de Noël inspiré de l’histoire de Scrooge, personnage de Charles Dickens dans « Un chant de Noël ». On pourrait croire le filon épuisé, tant il y a eut d’adaptations de ce conte. Et bien non, ce comics a toute sa place. Un voyage à Gotham City la veille de Noël, il fait froid, la neige crisse sous les pas du Batman…La trêve de Noël aura-t-elle lieu ?

coeur[1]

[Bibliographie] – La liste des livres qui font du bien

Share Button

La médiathèque à concocté une liste de livres qui après lecture vous redonne du peps et du baume au coeur.

nous vous proposons de la consulter.

Cette liste est en perpetuelle activité. N’hésitez pas à revenir la consulter de temps en temps ….

81Qy3M26D7L._SL1419_[1]

[CD’Poke] – Mark Knopfler : Privateering (Edition Deluxe)

Share Button

 81Qy3M26D7L._SL1419_[1]

7ème album solo de Mark Knopfler. Comme pour son prédécesseur  »Get lucky », paru en 2009, c’est avec Chuck Ainlay et Guy Fletcher que l’ancien Dire Straits a produit ce nouvel opus studio, enregistré à Londres avec la participation de nombreux artistes, dont le bluesman Kim Wilson, le musicien de country Tim O’Brien, la chanteuse Ruth Moody, le multi-instrumentiste Paul Franklin et l’accordéoniste Phil Cunningham.

ob_8feaf5_sara-et-les-contes-perdus-1-delcourt-jpg[1]

[Jaadosphère] – Sara et les contes perdus de Jenny chez Delcourt.

Share Button

Sara et les contes perdus de Jenny chez Delcourt.

Sara, 15 ans vit entourée de ses deux meilleures amies, de sa mère, une libraire excentrique et de son père, absorbé par son travail. A la librairie, elle aide sa mère et lit des histoires aux enfants du quartier. Une mystérieuse rencontre avec un enfant l’amène à ouvrir un livre de contes de fées. Cette brèche propulse les personnages du conte dans le monde de Sara. C’est un bon manga, avec de l’humour et du mystère. Sara est une héroïne pleine de volonté mais pas toujours en phase avec sa nouvelle vie. Quant aux personnages issus du livre de contes, ils sont totalement perdus, sauf peut-être un. Un shojo français créé par Jenny, une jeune auteur talentueuse, imprégnée des références des années 90 comme City Hunter (alias Nicky Larson) ou Sailor Moon.

ob_4610a2_album-cover-large-17452-jpg[1]

[Cases en stock] – L’Attentat / scénario Loïc Dauvillier, dessin Glen Chapron,

Share Button

L'Attentat / scénario Loïc Dauvillier, dessin Glen Chapron,

d’après le roman de Yasmina Khadra

Amine Jaafari, arabe israélien, est un chirurgien reconnu qui exerce dans un hôpital de Tel Aviv. Un attentat meurtrier se produit dans la capitale et bientôt les mutilés affluent. Amine ne rentre que très tard chez lui, épuisé. Son sommeil est écourté par un appel de la police lui demandant de venir identifier le corps du kamikaze, une femme…sa femme ! Véritable bouleversement dans sa vie, ce basculement va entraîner une remise en question, mais aussi des interrogations sur l’attraction que peut exercer le milieu terroriste sur certaines personnes. La force de cet album est qu’il n’y a pas de parti pris, le lecteur se retrouve à essayer de comprendre les différents points de vue, à explorer les opinions divergentes.

Au final « L’Attentat » est un récit poignant, violent, qui nous plonge au coeur de l’inextricable conflit israélo-palestinien. Une adaptation parfaitement réussie du roman éponyme de Yasmina Khadra !

ob_f0a8bb21c9d0c417c24149b5a5e8b99c_9782234064232-1-75-jpg[1]

[Passe à ton voisin] – La malédiction de Jacinta / Lucia Puenzo

Share Button

La malédiction de Jacinta / Lucia Puenzo

Pepino – littéralement, concombre – est un jeune homme petit et désorienté. Il vit dans la Plata, à Buenos Aires, un quartier en marge. Tenant son surnom de la série Señora Maestra, qui mettait en scène une classe d’enfants dans laquelle il jouait un bègue, il est obsédé par son auteur : Santa Cruz.

Un soir, alors qu’il a décidé de tuer Bochatón – un chanteur rock sur le retour – pour le faire accéder à la gloire, il rencontre une jeune femme grande et perdue : Twiggy. Schizophrène, droguée et loufoque, elle reconnaît sa solitude dans les yeux de ce garçon aux airs d’orphelin. Ils tombent amoureux. Devenus inséparables, après avoir cru croiser Santa Cruz dans la rue, ils apprennent la mort mystérieuse de Jacinta Pichimahuida, l’institutrice de la série. S’ensuivent des disparitions tragiques d’anciens acteurs, enfants stars, tombés depuis dans l’anonymat. Mais Santa Cruz est-il toujours vivant ? Qui se cache derrière Pepino, celui que personne ne reconnaît jamais ?

Lucía Puenzo nous offre avec La malédiction de Jacinta un portrait au vitriol d’une Argentine cernée par la violence et la drogue. Enfants déboussolés d’avoir connu le succès trop jeunes, mère ambitieuses qui confondent leur reflet avec celui de leur progéniture, auteurs de séries à succès vaniteux… Aucun des travers de notre société du spectacle éphémère n’est épargné. Avec un humour noir et décapant, Lucía Puenzo nous propose une vision décalée et extrême d’une civilisation en perte de repères.

Excellent roman contemporain qui, à travers l’histoire touchante d’un jeune anti-héro et de son amour pour Twiggy son alter ego social, aborde et traite les thèmes suivants : la télé-réalité et ses excès ; l’exploitation, la manipulation d’enfants acteurs par un réalisateur de séries télé , les conséquences dramatiques pour ces jeunes devenus adultes et leurs familles ; en quoi l’abêtissement par la télévision la plus médiocre empêche l’évolution de l’humanité, la tient en laisse, en la réduisant à des comportements primitifs et voyeurs.

MI0003390438[1]

[CD’Poke] – Cassandra Wilson : Another country

Share Button

Cassandra Wilson : Another country

Avec ce 18ème album, Cassandra Wilson continue de défier les genres.

Afin de développer la nouvelle direction prise sur cet opus qui fait la part belle aux morceaux à la guitare, elle a de nouveau collaboré avec le compositeur et guitariste jazz Fabrizio Sotti, avec lequel elle avait déjà travaillé en 2002 sur  »Glamoured ».

[spotify id= »spotify:album:3VzpKXCsyVVMt5QdzOdBjA » width= »300″ height= »380″ /]

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=qAHpzSSP7pY?wmode=transparent&fs=1&feature=oembed]

Un avant goût en image !!

ob_2021fff0e3097311d976810437e65305_nom-de-code-digit-jpg[1]

[JAADOSPHERE] – “Nom de code Digit” d’Annabel Monaghan (La Martinière jeunesse, 2012)

Share Button

“Nom de code Digit” d’Annabel Monaghan (La Martinière jeunesse, 2012)

Du papier frais chez les jeunes adultes !

“Nom de code Digit” d’Annabel Monaghan (La Martinière jeunesse, 2012)

Farah Higgins alias Digit est un génie des maths, “celle qui calcule plus vite que son ombre”. Sa spécialité la plonge dans les ennuis jusqu’au cou, le jour où elle décode une série de chiffres destinée à un groupe terroriste.
A l’aide d’un jeune homme du FBI, elle se lance dans une course pour déjouer leurs plans. Un roman à croquer et une héroïne attachante, les ingrédients pour un moment de lecture léger et rafraîchissant. Les plus de ce roman sont les titres des chapitres, un hommage à une des passions de Digit, les autocollants : “Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve”

ob_d7de261785ded97333879ee6c3a11551_9782867465963-jpg[1]

Arrêtez-moi là ! / Iain Levison

Share Button

Arrêtez-moi là ! / Iain Levison

Charger un passager à l’aéroport, quoi de plus juteux pour un chauffeur de taxi ? Une bonne course vous assure une soirée tranquille. Ce soir-là, pourtant, c’est le début des emmerdes…

La cliente n’a pas assez d’argent sur elle et il vous faut attendre dans sa maison pourvue d’amples fenêtres (ne touchez jamais aux fenêtres des gens !). Puis, deux jeunes femmes éméchées font du stop. Mais une fois dépannées, l’une d’elles déverse sur la banquette son trop-plein d’alcool et la corvée de nettoyage s’avère nécessaire (ne nettoyez jamais votre taxi à la vapeur après avoir touché les fenêtres d’une inconnue !). Après tous ces faux pas, comment s’étonner que deux policiers se pointent et vous demandent des comptes ? Un dernier conseil : ne sous-estimez jamais la capacité de la police à se fourvoyer ! Dans ce roman magistral, Levison dissèque de manière impitoyable les dérives de la société américaine et de son système judiciaire.

J’ai beaucoup aimé ce livre qui raconte très justement les dysfonctionnements du système judiciaire américain, de façon très réaliste et en même temps une légèreté et un humour subtil très british.
Juste un peu perturbé par la toute fin du roman, très brutale, et où on se demande si elle a été écrite comme ça pour abréger l’histoire faute d’idée, ou dans un vrai souci de suspense qui laisse au lecteur le choix d’imaginer une suite

f25c321f0acf71[1]

Au fil de la toile : le Petit Elfe, Prince des rêves

Share Button

f25c321f0acf71[1]

Et pour commencer cette nouvelle année en chanson, voici un site qui réjouira les enfants mais aussi les parents!!!

http://www.tibao.com/petitelfe/